L’une des missions principales du Réseau SIDA / MI consiste à favoriser la conception, la mise en place et l’utilisation maximale d’infrastructures de recherche à la fine pointe des technologies disponibles, d’avant-garde, voire inédite et novatrice, Nos réalisations sont  :

  • VIH
    • La Cohorte de primo-infection est une des rares au monde et la seule au Canada à identifier et suivre l’évolution de la primo-infection et de la réinfection par le VIH.
    • La Cohorte des progresseurs lents est une des rares au monde et la seule au Canada à identifier et suivre l’évolution …
  • VHC 
    • La cohorte St-Luc est une des rares au monde et la seule au Canada à identifier et suivre l’évolution de la primo-infection et de la réinfection par le VHC, La chercheure Naglaa Shoukry Ph.D. est l’initiatrice de la standardisation des techniques immunologiques et virologiques qui devraient être utilisées par le consortium International Collaboration of Incident Hepatitis C in Injecting Cohorts visant la fusion et la comparaison des données épidémiologiques des cohortes de VHC aigu.
    • La cohorte VIH-VHC, qui a été par la suite étendue au Canada par un partenariat avec les IRSC, incluse maintenant 16 centres canadiens hors-Québec. Son objectif est d’évaluer l’impact de la TAR sur la progression des maladies hépatiques lors de la co-infection VIH-VHC. Elle est mondialement la plus grande cohorte du genre.
  • VPH
    • La cohorte HITCH pour étudier les facteurs viraux et de l’hôte favorisant la transmission du VPH pour étudier la dynamique de la transmission des types de VPH entre jeunes partenaires au début d’une nouvelle relation hétérosexuelle stable.
    • Cohorte sur la prévalence et l’effet du HAART sur les AIN en partenariat avec le NCIC (cohorte HIPVIRG), d’initier un essai clinique de traitement novateur contre les AIN, l’argon, et de développer et valider plusieurs outils moléculaires pour étudier les biomarqueurs du VPH. Grâce à la plateforme d’analyse moléculaire du VPH, nous avons développé et validé de nouveaux modes de prélèvement et d’analyses du VPH comme biomarqueurs de progression et d’éradication des maladies intra-épithéliales pré-cancéreuses ano-génitales.
    • L’expertise développée par les membres du Réseau a permis de participer au premier essai clinique vaccinal contre les VPH chez les hommes (Merck Sharp Dohme Inc.).
    • L’infrastructure VIH-VPH a permis d’implanter le dépistage des pré-cancers anaux sur une base clinique de routine dans les groupes de médecine familiale et les Unités hospitalières de recherche et de soins pour le sida (UHRESS) et de contribuer à la formation des médecins de première ligne pour la technique de dépistage d'anuscopie haute résolution pour les pré-cancers anaux.
  • L’infrastructure prévention a permis de soutenir le développement d’un concept d’intervention virtuelle VIH-TAVIE (J. Côté et al.) qui outille la PVVIH dans la prise des TAR. Cette application Web a fait l’objet d’une déclaration d’invention en partenariat avec le CRCHUM et l’Université de Montréal. Différents transferts de l’application Web sont prévus, notamment auprès d’une cohorte de plus de 1,000 adolescents vivant avec le VIH à Sao Paulo. En coopération avec M.J. Hébert, directrice du programme de transplantation de l’Université de Montréal, d’autres transferts sont envisagés, notamment auprès des personnes greffées qui doivent gérer un traitement pharmacologique complexe à long terme.
  • Le Registre des patients vivant avec le VIH (PVVIH) en cours de constitution rassemble les banques de données existantes de quatre centres montréalais : deux cliniques en milieu privé (Quartier Latin et l’Actuel) et deux centres hospitaliers universitaires (CHUM et CUSM), qui regroupent environ 70% des patients suivis pour le VIH au Québec. Il sera le plus important registre de PVVIH au Canada.
  • L’infrastructure de leukas a permis de receuillir sélectivement de grandes quantités de globules blancs par leukaphérèse afin de rendre accessible un nombre important de globules blancs mononuclés. Aujourd’hui, cette infrastructure représente la plus grande banque de cellules collectées par leukaphérèse à notre connaissance. Le nombre important de chercheurs que nous avons au Québec et au Canada est en grande partie possible par cette approche innovante dont nous sommes les pionniers.
  • La cohorte mères-enfants VHC et VIH-VHC du CMIS regroupe des femmes et des enfants infectés par le VHC ou co-infectés. C’est une infrastructure unique au Québec et la plus importante cohorte mères-enfants-adolescents au Canada. Elle a permis une étude sur la co-TME du VIH et du VHC et le traitement d’enfants co-infectés par l’interféron et la ribavirine : une première.