Le virus du papillome humain (VPH) est un virus très répandu et ce, de façon universelle. Certains types de VPH vont préférentiellement infecter la peau, d’autres, les muqueuses. Un certain nombre sont responsables des verrues cutanées et génitales, alors que d’autres types causent des pré-cancers et cancers invasifs des organes génitaux et de la gorge des hommes et des femmes. Deux nouveaux vaccins préviennent les infections par certains types les plus répandus. Il n’existe pas de traitement spécifique anti-viral, mais uniquement des traitements contre les lésions induites par les VPH.