Le Réseau appuie sa démarche sur trois initiatives stratégiques en vue de mieux comprendre les différents aspects de la problématique des infections virales et de mieux orienter les efforts pour accroître l’efficacité des interventions et des traitements

Mandat 2017-2021

Résumé du plan d'action (409,4 Kio)

La prévention du VIH, du VHC et du VPH

Les objectifs stratégiques internationaux établis pour le contrôle des épidémies VIH, VHC et VPH requièrent des efforts de recherche importants dans le domaine de la surveillance et des interventions. Le réseau peut contribuer énormément à l’amélioration de nos outils de surveillance. En association avec la santé publique, grâce à nos cohortes et bases de données, nous proposons de caractériser les risques de transmission et la cascade de soins pour ces trois épidémies.

Les traitements du VIH, du VHC et du VPH

Suppressifs : Les traitements contre le VIH et le VHC sont de plus en plus efficaces. Cependant certaines populations marginalisées risquent de ne pas bénéficier de leur potentiel.

Curatifs : La guérison du VIH, qu’elle soit fonctionnelle ou stérilisante demeure une priorité de la recherche sur le SIDA. Les chercheurs du réseau continueront à étudier la pathogénèse du VIH chez l’adulte et l’enfant, en particulier la façon de caractériser et moduler les divers réservoirs viraux dont la persistance en présence d’ARV est le principal obstacle à la guérison.

Les issues cliniques et populationnelles du VIH, du VHC et du VPH

Vieillissement prématuré : les phénotypes de vieillissement prématuré chez les personnes vivant avec le VIH ont été bien caractérisés par les chercheurs du réseau, tant au niveau cardiovasculaire qu’au niveau neuro-cognitif. Nous continuerons d’étudier les mécanismes pathologiques sous-jacent, en particulier l’activation chronique du système immunitaire, en vue d’identifier des biomarqueurs prédictifs d’évènements indésirables et des cibles thérapeutiques.

Co-morbidités : Nous proposons d’évaluer l’impact des co-morbidités (co-infection VHC, santé mentale, utilisation de substances) sur la progression de la maladie.

Mandat 2011-2015 avec l'ajout des années 2015-16 et 2016-17 

Mandat 2007-2011