Le Réseau appuie sa démarche sur trois initiatives stratégiques en vue de mieux comprendre les différents aspects de la problématique des infections virales et de mieux orienter les efforts pour accroître l’efficacité des interventions et des traitements.
 

Résumé du plan d'action (mandat 2017-2021) ajouter le PDF

La prévention du VIH, du VHC et du VPH

Les objectifs stratégiques internationaux établis pour le contrôle des épidémies VIH, VHC et VPH requièrent des efforts de recherche importants dans le domaine de la surveillance et des interventions. Le réseau peut contribuer énormément à l’amélioration de nos outils de surveillance. En association avec la santé publique, grâce à nos cohortes et bases de données, nous proposons de caractériser les risques de transmission et la cascade de soins pour ces trois épidémies.

Les traitements du VIH, du VHC et du VPH

Suppressifs : Les traitements contre le VIH et le VHC sont de plus en plus efficaces. Cependant certaines populations marginalisées risquent de ne pas bénéficier de leur potentiel.

Curatifs : La guérison du VIH, qu’elle soit fonctionnelle ou stérilisante demeure une priorité de la recherche sur le SIDA. Les chercheurs du réseau continueront à étudier la pathogénèse du VIH chez l’adulte et l’enfant, en particulier la façon de caractériser et moduler les divers réservoirs viraux dont la persistance en présence d’ARV est le principal obstacle à la guérison.

Les issues cliniques et populationnelles du VIH, du VHC et du VPH

Vieillissement prématuré : les phénotypes de vieillissement prématuré chez les personnes vivant avec le VIH ont été bien caractérisés par les chercheurs du réseau, tant au niveau cardiovasculaire qu’au niveau neuro-cognitif. Nous continuerons d’étudier les mécanismes pathologiques sous-jacent, en particulier l’activation chronique du système immunitaire, en vue d’identifier des biomarqueurs prédictifs d’évènements indésirables et des cibles thérapeutiques.

Co-morbidités : Nous proposons d’évaluer l’impact des co-morbidités (co-infection VHC, santé mentale, utilisation de substances) sur la progression de la maladie.

Résumé du plan d'action (mandat 2011-2015 avec l'ajout des années 2015-16 et 2016-17) ajouter le PDF

La transmission du VIH, du VHC et du VPH
Le Réseau dispose d’infrastructures uniques pour suivre l’évolution des chaînes de transmission et de la résistance virale au sein de la population. L’étude des cofacteurs de transmission du VIH, du VHC et du VPH, y compris la transmission materno-fœtale, demeure une priorité. S’y ajoute la mise au point de stratégies pour améliorer le dépistage et le diagnostic précoce des ITSS au sein des populations vulnérables ainsi que les interventions visant la diminution des comportements à risque.

La pathogénèse des infections par le VIH, le VHC et le VPH
L’évolution des infections chroniques par le VIH, le VHC et le VPH est tributaire d’un ensemble de facteurs, tant des facteurs viraux et de l’hôte que sociaux. Il s’agit donc de bien connaître ces facteurs pour mieux comprendre l’évolution de ces maladies infectieuses et établir des corrélats de protection et de progression. Ces renseignements sont indispensables pour la prise en charge des patients et la mise au point de vaccins.

Le vieillissement et co-morbidité associés au VIH, au VHC et au VPH
Les infections virales peuvent avoir un effet marqué sur le processus de vieillissement et, par conséquent, la qualité de vie des personnes touchées. Les travaux portent sur l’étude des mécanismes de vieillissement chez les personnes infectées et des facteurs de morbidité liés à une co-infection. L’objectif consiste à mettre point des moyens novateurs pour prévenir et traiter les co-morbidités ainsi que pour mieux gérer les défis propres à la chronicité de l’infection par le VIH.
 

Résumé du plan d'action (mandat 2007-2011) ajouter le PDF

La prévention des ITSS

Elle vise à développer des interventions novatrices de prévention primaire, secondaire et tertiaire du VIH/sida et du VHC. La Plate-forme de prévention permettra de développer des interventions novatrices basées sur les résultats de travaux antérieurs en utilisant, entre autres, les nouvelles approches de planification et les nouvelles technologies de l’information. L’évaluation des effets de ces nouvelles interventions reposera par la suite sur l’obtention de subventions de recherche d’organismes subventionnaires.

Le développement de thérapies immunitaires afin de contrôler la réplication du VIH

Elle vise à déterminer le moment optimal pour débuter un traitement antirétroviral et/ou immunitaire afin de garantir son efficacité; et à évaluer l’impact des thérapies immunitaires pour obtenir un meilleur contrôle de la réplication virale.

Le développement d’une approche populationnelle et translationnelle pour l’étude des facteurs viraux et de l’hôte impliqués dans la transmission de souches résistantes de l’épidémie du VIH au Québec,

Elle vise à développer des plates-formes génomiques et d’analyses biologiques fonctionnelles pour déterminer l’impact des facteurs viraux, immunitaires et de l’hôte reliés à la résistance virale et contribuant à la propagation de souches de VIH; et à développer un programme de surveillance moléculaire de l’épidémie de VIH au Québec en regard de la transmission et de la résistance aux antirétroviraux. Le caractère innovant de ce projet repose sur l’étude simultanée des facteurs viraux et de l’hôte dans un modèle pathogénique interactif pour surveiller la transmission du VIH