La cohorte Mère-enfant et sa banque cumule près de 24 ans (1990-) de données épidémiologiques, gynécologiques, cliniques et biologiques permettant une meilleure compréhension des déterminants et mécanismes dans la transmission du VIH. La cohorte a été conçue pour recruter des participantes enceintes, les mères et les enfants VIH, en mode continu, afin de déterminer et de valider les mécanismes provenant de paramètres gynécologiques, cliniques, immunologiques et virologiques pertinents à la transmission, et au suivi longitudinale des nouveaux nés, enfants, adolescents.

Afin de connaître leur spécificité, une recherche qualitative porte sur leur expérience de vie. Une première phase, qui s’est déroulée sur une période de deux ans, est terminée. La deuxième phase portera sur leur trajectoire développementale. Différentes sphères sont abordées notamment les aspects psychosociaux, cliniques (observance médicamenteuse), préventifs et sexuels.

Compte tenu du succès de la prévention de la transmission du VIH de la mère à l’enfant, de plus en plus d’enfants exposés non infectés font l’objet d’un suivi. Puisque le fœtus et le nouveau-né ont été exposés à des médicaments très toxiques dans la phase cruciale de leur développement, un suivi des effets indésirables à long terme est fait (toxicité mitochondriale, cancer, etc.).

Le VHC constitue une autre préoccupation en ce qui concerne les personnes ciblées par cette cohorte. Des projets de recherche visent à cerner les réponses à certaines questions touchant les mécanismes physiopathologiques de cette infection chez les femmes enceintes et les enfants ainsi que la transmission du VHC de la mère à l’enfant.

La banque des données et d’échantillons biologiques à été mis en place pour l’identification les facteurs associés à la transmission du VIH de la mère à l’enfant ainsi que ceux associés à la progression de l’infection ainsi que les réponses immunitaires associées à une thérapie antirétrovirale.

Année de création
1990

Protocole de recherche
Les patientes de cette cohorte font l’objet d’un suivi médical régulier durant toute leur grossesse. Pour chaque nouvelle participante, un dossier de recherche est établi (les données sociodémographiques, médicales et comportementales) et des échantillons biologiques (cellules, plasma et sérum) sont entreposés pour les chercheurs.

Principales données démographiques (mise à jour sous forme de graphique)
texte

Sources de financement (hyperlien adresses web)

  • Institut de recherche en santé Canada (IRSC)
  • Fondation Bill et Melinda Gates
  • Fonds de recherche du Québec - Santé (FRQS)

Équipe responsable

  • Chercheur clinique principal : Normand Lapointe M.D.
  • Chercheur scientifique principal : Hugo Soudeyns Ph.D.
  • Coordonnatrice de recherche clinique : Johanne Samson, inf.

Site de recrutement
Centre maternel et infantile sur le SIDA (CMIS) de l’hôpital Sainte-Justine, CHU mère-enfant affilié à l’Université de Montréal.