La Cohorte de primo-infection par le VIH et sa banque informatisée cumule près de 20 ans (1996 -) de données épidémiologiques, cliniques, fondamentales et biologiques permettant une meilleure compréhension des déterminants et mécanismes impliqués dans la transmission du VIH.

La cohorte a été conçue pour recruter des participants VIH en phase de primo-infection (moins de 6 mois), sur un mode continu, avec les signes cliniques et les facteurs de défenses du corps (système immunitaire) tels que la charge virale (la quantité de virus dans le sang), la résistance (c’est-à-dire si le virus ne répond pas à certaines thérapies) et certains globules blancs propres au système immunitaire (cellules CD4).

Les banques des données informatisées (cliniques et fondamentales) et d’échantillons biologiques ont été mises en place pour l’identification et la validation des mécanismes provenant de paramètres cliniques, virologiques (génotypage, et souches non-B) et immunologiques (typage HLA) pertinents à la transmission, la progression de la maladie et les réponses immunitaires pour le contrôle viral chez des participants VIH infectés récemment. Cette cohorte a été associée à plusieurs études (dont CTN-257 qui ciblait l’impact de l’infection au VIH et du traitement antirétroviral sur les lymphocytes T CD4 mémoire aux niveaux sanguin et intestinal).

Année de création
1996

Protocole de recherche
Jusqu’en 2008, les participants bénéficiaient d’un suivi médical prospectif pour une période de deux ans. De 2009-2011, la durée du suivi était de quatre ans. De 2011-2016, la durée du suivi a été de cinq ans. Depuis 2017, le suivi a été ramené à deux ans (suite à la fin du projet CTN-257). Pour chaque nouveau participant, un dossier de recherche informatisé est établi (les données sociodémographiques, médicales et comportementales) et des échantillons biologiques (cellules, plasma et sérum) sont entreposés pour les chercheurs.

Principales données démographiques


Site d’entreposage
Centre de recherche du CHUM, Laboratoire d’immunologie P3.
Chercheur scientifique responsable : Mme Petronela Ancuta, Ph.D.
Responsable de la plateforme NC3 : Mme Olfa Debbeche, Ph.D.

Banque d'échantillons biologiques et données
Responsable des échantillons biologiques et des données / Réseau SidaMI - FRQS : Mario Legault, coordonnateur

Sources de financement

  • Fonds de recherche du Québec - Santé (FRQS)
  • Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC)
  • Réseau canadien pour les essais VIH (IRSC-CTN)

Équipe responsable

  • Chercheur clinique principal : Dr Jean-Pierre Routy M.D.,
  • Chercheur scientifique principal : Mme Petronela Ancuta Ph.D.
  • Coordonnateur de recherche : Mario Legault, B.A.
  • Biostatisticien : (à contrat selon le projet)
  • Directeur de la banque de données : Dr Jean-Pierre Routy M.D.

Sites de recrutement
Réseau montréalais multicentrique de centres hospitaliers universitaires, et de cliniques médicales privées.
 

Médecins-cliniciens